Séminaire d’initiation à l'improvisation guidée pour les professeurs de musique


Comment aborder l'improvisation librement sans être perdu dans l'immensité de l'univers musical?
(télécharger en pdf)

Les 12 jeux d’improvisation ont été créés en vue de permettre à toute personne, enfant ou adulte, d’aborder le piano de façon non restrictive avec facilité et plaisir.
Ceci est fait en vue de développer l’oreille musicale en rapport avec les perceptions spatiale et globales (oreille absolue) et la créativité de l’individu afin de permettre une intégration naturelle du clavier et le développement de réflexes musicaux. Ces réflexes seront utiles lors de l’apprentissage plus en profondeur de la musique (classique ou jazz).
Les jeux constituent des points départs simples pour permettre une improvisation libre et illimitée. Ils peuvent aussi se développer de façon illimitée pour donner une approche musicale complète.

Ces jeux permettent de toucher plusieurs langages musicaux importants et issus de la tradition musicale.

1. Musique ancienne et modes (voyage dans le temps et l’espace)
2. Gammes pentatoniques (relaxation, conte oriental, racines de la musique)
3. Blues / jazz (les enfants adorent ces styles). Apprentissage de pièces très simples permettant l’improvisation.
4. Harmonies (accords arpégés, arc-en-ciel)
5. Rythme et autres (maîtrise du rythme et coordination des mains)
6. Chromatisme (intégration du clavier) et musique atonale. (Il est à noter ici, que la musique atonale est beaucoup plus accessible aux jeunes enfants qu’elle ne l’est aux adultes). Il est facile pour un enfant d’imaginer une histoire sur une musique contemporaine.

Ils peuvent êtres appliqués en duo ou trio et favorisent l’interaction musicale. L’action et le plaisir de jouer sont les pierres angulaires de ce système. L’élève est invité à « imaginer »  en rapport avec le paysage sonore « provoqué ». Cela crée une dynamique créative de réflexion (l’improvisation stimule la petite histoire qui enrichi l’improvisation ce qui s’appelle aussi « référentialisme » auquel j’ajouterais « actif »)
Tout travail d’improvisation aura un résultat « thérapeutique » applicable chez les enfants en difficultés. L’improvisation peut soit, apaiser ou relaxer la classe, soit permettre à l’individu d’exprimer des traumatisme de façon « non verbale » ou stimuler.
Pour le professeur et le pianiste accompli, l’improvisation est un moyen de retrouver le plaisir de jouer et la spontanéité dans le jeu.
 

Le programme vise à :

1. développer l’improvisation chez le professeur
2. découvrir des langages musicaux spontanés et une nouvelle théorie fondamentale de la musique
3. neutraliser l’autocritique et libérer la créativité
4. développer son discernement en rapport à l’improvisation de l’élève. Déceler les éléments « signifiants » d’une  improvisation et permettre leur développement.
5. apprendre à induire l’état  nécessaire à l’improvisation.
6. développer la créativité, la proprioception et la psychomotricité.
7. donner une activité musicale agréable et enrichissante qui peut être pratiquée en famille, en couple ou entre amis. La musique peut être un formidable outil de socialisation

Bien sûr il s’agit là d’une formation de base. Le développement de cette approche chez le professeur peut se poursuivre pendant une période beaucoup plus longue et un suivit est offert.
 
 

Durée 14 heures ( sur 2 journées)